Saison 2023

La préfecture du Var a publié le 16 août 2023 l’arrêté portant modification de l’arrêté du 21 juin 2022 portant réglementation des hélisurfaces sur les communes de Ramatuelle, Saint-Tropez, Gassin, Grimaud, Cogolin, la Mole, La Croix Valmer et Sainte-Maxime.

RAA n°152 du 16 août 2023

Depuis plus d’une décennie, la commune adhérente à la charte du parc national de Port-Cros supporte le nombre d’hélisurfaces le plus élevé du golfe de Saint-Tropez.
Notre territoire littoral, entièrement inscrit à l’inventaire national des sites pittoresques et en partie classé au titre du Code de l’environnement, est devenu le plus grand héliport d’Europe.

Cette situation semble être le résultat d’un choix politique de l’État privilégiant les intérêts économiques au détriment de la santé et de l’environnement.
Un tel trafic héliporté augmente les risques d’atteintes à la sécurité publique et engendre une pollution sonore insupportable qui impacte durablement le territoire, la qualité de vie et la santé des habitants.

Saison 2023

La commune maintient sa volonté de protéger la population.

Début mai, le maire, Roland Bruno, signait une tribune parue dans la presse nationale pour alerter l’État sur l’absence de contrôles et les effets de la multiplication des hélisurfaces en début de saison.

À la fin du mois de mai, le ministre des Transports, Clément Beaune, ordonnait au préfet du Var de réduire de 80 % les survols d’aéronefs au-dessus de la presqu’île de Saint-Tropez.

La réalité du terrain occultée

Une annonce du ministre qui, malheureusement, ne peut se baser sur aucune donnée représentative de la situation.

Le dispositif de surveillance des mouvements est en effet limité à deux mois (juillet et août). Il est fondé sur les seules informations radar problématiques au-dessous de 300 mètres et compensé par une consolidation incertaine des déclarations effectuées auprès de la police aux frontières. Ainsi, aucune donnée fiable n’est aujourd’hui prise en considération pour déterminer le nombre de mouvements.

Un nouvel arrêté préfectoral

Soumis à la consultation publique du 13 juillet au 3 août, le nouvel arrêté préfectoral publié le 10 août  ne prévoit toujours pas de renforcer le contrôle des mouvements ni de lutter contre la multiplication des hélisurfaces sur le territoire.

Sur simple déclaration, une hélisurface peut être installée sur un terrain privé. Une manne pour les propriétaires qui n’hésitent plus à mettre leur parcelle à la disposition d’opérateurs. Ainsi, la limitation du nombre de mouvements par hélisurface se trouve compensée par la multiplication de ces aires, dont le caractère occasionnel n’est plus du tout respecté.

À cet égard, les propriétaires en question s’exposent à de lourdes procédures de dommages et intérêts pour les troubles du voisinage dont ils tirent bénéfice.

Agir aux côtés des habitants

helicoptere@mairie-ramatuelle.fr : c’est l’adresse créée par la commune pour recueillir les témoignages d’habitants vivant dans la souffrance liée au trafic héliporté.

Des témoignages importants qui permettent à la commune de connaître les secteurs impactés et d’agir auprès de la préfecture pour obtenir la fermeture des hélisurfaces, comme ce fut le cas dernièrement.

Question écrite déposée par le Député Mr Bayou
publiée au Journal Officiel Assemblée Nationale le 1er août 2023 N°  10695 à l’intention de Mr le Ministre des Transports

Télécharger la question écrite QST-AN-16-10695QE